Paris 2024 : des JO éco-responsables ?

Nous suivre sur Google ActualitésCommenter cet article

À deux ans des Jeux olympiques de Paris, le comité d’organisation publie enfin sa stratégie environnementale. Sans surprises, les organisateurs comptent réduire l’empreinte carbone de ces jeux grâce à un éventail d’actions. Néanmoins, la municipalité est-elle véritablement en mesure de remplir ses engagements et d’organiser des jeux « ayant un impact positif sur le climat » ?

Des objectifs ambitieux

À l’heure où 8 Français sur 10 se sentent inquiets pour l’environnement (1), le comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 dévoile enfin un plan pour réduire le coût environnemental des prochains jeux. Les autorités compétentes entendent limiter les émissions de gaz à effet de serre grâce à diverses actions.

Il s’agit avant de donner plus de place aux énergies renouvelables dans les installations qui accueilleront les athlètes. Les organisateurs s’engagent également à se contenter des infrastructures déjà présentes. Des sites temporaires verront tout de même le jour pour répondre à des besoins spécifiques.

Les responsables privilégieront aussi les équipements écoresponsables. En prévision de la sélection de ces équipements, le comité développera un calculateur capable d’estimer le bilan carbone de chaque fourniture.

Le financement de projets locaux a aussi été prévu en compensation des GES émis pendant les jeux. Dans ces conditions, ces prochains jeux pourraient finalement atteindre la neutralité carbone. Mais qu’en est-il vraiment ?

Un impact environnemental difficile à mesurer

Les initiatives prises par le comité d’organisation des jeux sont admirables. Cette stratégie réduira certainement l’impact environnemental d’un tel évènement sportif. Néanmoins, au-delà de l’organisation en elle-même, les JO de Paris 2024 entraîneront une forte affluence de personnes venant du monde entier.

Bon nombre de ces personnes rejoindront la capitale française par avion alors qu’on sait que ce moyen de transport est particulièrement polluant. Dans l’éventualité où ces jeux entraînent un accroissement du trafic aérien, et ce sera certainement le cas, il faudra s’attendre à des répercussions sur l’environnement.

Notons également que ces personnes ne logeront pas toutes dans des bâtiments alimentés par des panneaux solaires et des éoliennes. Cette affluence de personnes entraînera également une hausse de la consommation énergétique dans toute la région Ile de France. Rappelons que les JO de Rio de 2019 avaient attiré plus de 2 millions de visiteurs. Pendant toute la durée des jeux, la population parisienne doublera pratiquement.

Image à la une par Paris2024.org

1 – Sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions 


Date de publication :

Catégorie :

Auteur / Autrice :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *